Psychothérapie

PROCESSUS EN PSYCHOTHÉRAPIE

S'ouvrir petit à petit
S’ouvrir petit à petit

Il peut vous arriver, comme tout le monde, de vivre des moments ou des épreuves difficiles à surmonter. Souvent, vos proches vous apportent le soutien nécessaire pour vous aider à faire face à ces difficultés.

Or, certaines situations demandent une aide plus importante : lorsque la position de détresse dans laquelle vous vous trouvez ne s’améliore pas, que les ressources autour de vous se révèlent insuffisantes, que les épreuves rencontrées vous empêchent d’accomplir votre travail et affectent votre vie personnelle, une aide professionnelle peut être nécessaire.

(Source : Ordre des psychologues du Québec)


À cet égard, un processus thérapeutique est exigeant en soi. C’est un moment de réflexion, d’introspection, afin que vous puissiez parvenir à comprendre ce qui se passe en vous et ainsi trouver vos propres solutions pour reprendre votre vie en mains.

Le succès d’une démarche thérapeutique et l’atteinte de vos objectifs dépend tout particulièrement de votre implication, de la qualité de votre réflexion. Elle sollicite de votre part un investissement sérieux qui nécessite ouverture et honnêteté quant à l’information que vous partagerez tout au long du processus. C’est un travail d’équipe où la communication et la compréhension sont des éléments essentiels pour parvenir à un résultat qui sera bénéfique, le tout, bien évidemment sous le sceau de la confidentialité. C’est un processus qui exige une régularité, c’est-à-dire, des séances hebdomadaires, préférablement le même jour, à la même heure.

Pour ce faire, j’utilise une approche psychodynamique analytique. Cette approche, fortement influencée par la psychanalyse, fait appel à la notion d’inconscient. Elle établit un lien entre vos difficultés actuelles, vos expériences passées ainsi que les conflits refoulés et non résolus de votre histoire. Vous serez amenée à prendre conscience de l’influence de ces conflits sur votre fonctionnement afin de les comprendre et de vous en dégager graduellement. (Inspiré de : Ordre des psychologues du Québec)